AlphaMetrics
 ALPHAMETRICS 
 
 Performance Management 
 
Accueil   Accueil Les Processus de Gestion   Les Processus de Gestion Pour nous contacter   Pour nous contacter


L’Alpha Management

Quel avenir pour la gestion active ?

Au cours des douze dernières années, la gestion active traditionnelle a subi des mutations
plus importantes qu’au cours des cinquante années précédentes.

Après la chute du marché obligataire en 1994, sous la pression des investisseurs
institutionnels et des consultants, les sociétés de gestion se sont mise à l’heure du
benchmarking.

Les processus d’investissement mis en place à cette occasion, associés aux
logiques industrielles du secteur, ont conduit au « benchmark hugging » avec comme
corollaire des performances encore décevantes.

Toujours sous la pression des investisseurs institutionnels et des consultants, les
gestionnaires se sont ensuite vu réclamer du « high tracking-error », et enfin du
« high-alpha ».

Ces évolutions se sont accompagnées, d’un développement significatif du « risk-
management » et parallèlement d’un processus d’attrition des marges fixes;
Traduisant ainsi pour les sociétés de gestion leur passage d’une situation de « price-
maker » à celui de « price-taker ».

C’est pourquoi les processus d’investissement élaborés par AlphaMetrics ont pour
objectif de faire passer les sociétés d’investissement d’une culture du « Risk-
management» à une culture de « Performance-management ».

Les processus d’investissement mis en œuvre, aujourd’hui, chez les principaux
acteurs de la gestion financière, sont tous construits sur le même modèle, et ont
pour objectif principal de répondre au cahier des charges élaborés par les
consultants spécialisés auprès des investisseurs institutionnels.

Ces approches sont restées très académiques, combinant des prévisions
macroéconomiques (Top-Down) et des analyses spécifiques de valeurs mobilières
(Bottom-up).

Simultanément, la gestion alternative, visant une performance non corrélée
aux grands indices boursiers, s’est considérablement développée, popularisant des
méthodes de gestion qui exploitent des opportunités d’arbitrages et inefficiences
locales des marchés.

Il est communément admis que cette dichotomie entre la gestion alternative et
gestion traditionnelle tient essentiellement aux différence de cadre réglementaire.

Cette différence est encore accrue par une utilisation sub-optimale du cadre
réglementaire qui s’applique aux gestionnaires traditionnels.


Extrait du Codex Atlanticus

Etude d’une aile aux extrémités manœuvrables vers : 1480/1500

Codex Atlanticus